Ligne de fleurs en icône

Délices Métisses : Une (belle) aventure à partager...

Délices Métisses c'est une gamme de préparations pour cocktails en bouteilles à réaliser, soi même. Aujourd'hui les préparations pour rhums arrangés Délices Métisses sont distribuées auprès de 200 points de vente, cavistes, épiceries fines, bars, restaurants. De l'auto entreprise à la société, il n'y a eu qu'un pas que des rencontres bienveillantes nous ont aidées à franchir. Pour cette rentrée 2019 nous avons choisi de vous présenter un portrait de ces professionnels qui contribuent tout au long de l'année,  par leur engagement,  au développement de notre petite entreprise. 

 

Rencontre avec Emilie Martin, Renate Le Berre et Karine Bouland,

organisatrices du salon 

"Les gastronomes de l'Ouest"

Le Salon Les gastronomes de l’Ouest, salon pour les professionnels de l’épicerie fine,  aura lieu le lundi 28 Septembre 2020 au domaine de Cissé Blossac à Bruz près de Rennes. Émilie MARTIN et Rénate LEBERRE, organisatrices, nous présentent ce salon propice à la rencontre producteurs/épiceries fines, cavistes, et autres acteurs du développement gastronomique.

 

 

« Notre objectif est de renforcer notre réseau de clientèle et de fidéliser. »

 

Trois personnes sont à l’origine de l’organisation de ce salon :

·         Émilie MARTIN de  l’entreprise Le Mottay Gourmand, basée également en Ille-et-Vilaine à Éancé (rillettes de viandes apéritives et tartinables de légumes).

·         Rénate LEBERRE de l’entreprise Rozell et Spanell, basée à Pleurtuit en Ille-et-Vilaine, à côté de Dinard (caramel au beurre salé).

·         Karine BOULAND de l’entreprise Dame Cerise (Martigné-Ferchaud, Ille-et-Vilaine) qui réalise des confitures.

 

Le Salon Les gastronomes de l’Ouest, ce sera la deuxième édition le 28 Septembre 2020 ?

 

Oui, la première édition a eu lieu l’an dernier à Nantes. Cette année, nous avons souhaité mettre en place cette deuxième édition à côté de Rennes, à Bruz. Nous avons donc décidé de rester dans l’Ouest de la France, face notamment à la problématique du Covid-19. Au départ, nous avions imaginé une ville plus lointaine, mais au final, cette année, nous privilégions l’Ouest.

Notre objectif est de renforcer notre réseau de clientèle et de fidéliser. Il est vrai que notre clientèle est principalement installée dans l’Ouest. Le salon aura lieu précisément au domaine de Cissé Blossac à Bruz le lundi 28 Septembre de 10 h à 18 h.

C’est un salon qui s’adresse aux professionnels et non aux particuliers. Le salon s’adresse aux épiciers fins, aux cavistes, aux restaurateurs, aux primeurs, aux fromagers… à tous ceux qui proposent un corner ou une activité d’épicerie fine.

Combien il y a-t-il eu de producteurs l’an passé et combien seront-ils le 28 Septembre prochain ?

 

Cette année, 23 producteurs seront présents. L’an passé, ils étaient 20. Nous nous sommes fixés cette règle : n’avoir qu’un seul producteur par typologie de produits. Nous allons avoir, par exemple, un producteur de foie gras, un producteur de café, un producteur de miel, un producteur de biscuits…

Ce sont des producteurs qui exposent et qui ont donc comme clients des épiciers fins. L’objectif est de mutualiser nos bases de clients.

Nous nous sommes rendu compte que passer par un organisme pour les salons professionnels nécessite un budget très important. Pour le salon des gastronomes de l’Ouest, nous nous réunissons entre producteurs. Nous partageons le coût de location d’une salle. Chacun invite sa base de clients et de prospects. Nous mutualisons ainsi toutes nos bases de clients.

 

C’est vraiment une coopération entre producteurs ! Quel a été l’impact ? Délices Métisses, par exemple, ont été satisfaits, le salon a généré beaucoup de contacts par la suite selon eux…

 

Tous les producteurs présents l’an dernier ont été contents. Nous avons eu de bons retours. Les clients ont été également satisfaits !

Chacun d’entre nous communique auprès de ses clients. Nous envoyons un e-mailing pour les informer de ce salon. Toute une opération de communication a été bien menée.

Il y a eu donc satisfaction de part et d’autre. Votre salon permet  aux professionnels de présenter leurs produits, leurs nouveautés et innovations. Vous mettez l’artisanat en avant.

 

Aucun d’entre nous ne vend en grande distribution. C’est vraiment du réseau sélectif. L’intérêt de ce salon, c’est qu’il reste à taille humaine. Le client a le temps de voir tous les producteurs, de goûter les produits…Il a le temps de discuter avec le producteur sur son mode de fabrication, sur les matières premières… Tout le monde avait l’air satisfait à la fois du côté des clients et du côté des producteurs. Cela avait l’air en effet assez unanime.

 

L’organisation d’un tel salon est un sacré challenge !

 

Cela prend du temps mais nous le faisons avec plaisir ! La motivation est bien présente !

 

L’ambition est de renouveler le salon et de l’installer dans un nouveau lieu chaque année ?

 

"Nous ferons en sorte que les gestes barrières soient respectés"

 

Oui, cette année, nous mettons tout en place pour que cela se passe au mieux malgré le Covid-19. Il y aura un circuit imposé afin que les clients ne se croisent pas.  Nous ferons en sorte que les gestes barrières soient respectés.

Effectivement, nous restons donc dans l’Ouest cette année mais pourquoi pas imaginer s’installer en Île-de- France, dans d’autres régions françaises, à Lyon, à Marseille, pourquoi pas dans le futur…L’objectif est aussi de voyager !

 

Pouvons-nous citer quelques producteurs qui seront présents ?

Voici la liste des producteurs qui seront présents :


Tartinables et produits de la merPointe de Penmarch
Chips de Sarrasin : Krips
Rillettes et tartinables apéritifs : Mottay Gourmand
Champagnes : Champagne Legrand
Foie gras : Olivier Hendaye
Cidres : Les acibulées
Plats préparés, soupes et effilochés de viande : Respect Gourmand
Sel de Guérande : Maison Charteau
Bières : Brasserie de l’Emeraude
Huiles : Moulin de la Veyssière
Biscuits : Maison Suzanne
Thés et infusions : Thés Baronnys
Caramels au beurre salé :Rozell et Spanell
Granolas : Mueizhli
Confitures : Dame Cerise
Jus de fruits :Jus recolt
Préparations pour rhums arrangés : Délices Métisses
Cafés : Cafés breizhiliens
Chocolats : Mam’zelle choco
Vanille de Tahiti : Histoires de Vanille

Miels : Les ruchers du Chevré
Produits japonais : Nishikidori
Epices et poivres : Le comptoir des poivres

 

Pour en savoir plus : @lesgastronomesdelouest

Propos recueillis par Stéphanie Chauvin (Agence Pocéo)

 

 

Rencontre avec Rémy Rousseau, 

gérant de Cave Passion

au Pas de la Case (Principauté d'Andorre)

 


Cave Passion, magasin situé en principauté d’Andorre, propose un large choix de spiritueux. Rémy ROUSSEAU, gérant, est un connaisseur et a souhaité ajouter à ses références les produits Délices Métisses.


« Nous avons 4500 références donc nous avons

pas mal de choix. »

Dans un premier temps, pouvons-nous effectuer un point sur votre parcours ?

Je suis caviste depuis 2013. J’ai travaillé auparavant dans l’import-export.


La présentation de Cave Passion ?
Cave Passion a fêté ses 3 ans le 11 Novembre dernier. Nous sommes un caviste généraliste situé en Andorre.

Nous avons tous les alcools. Nous faisons autant de l’armagnac que du cognac, que du rhum, que du whisky, que des liqueurs, que des rhums arrangés et que du sirop ! Nous avons 4500 références donc nous avons pas mal de choix.


Votre devanture est agréable, nous pouvons le constater sur les photos.Vous êtes situés en principauté d’Andorre, au niveau donc d’une frontière.Quelles peuvent être les avantages d’une telle situation ?

En Andorre, la chance que nous avons, c’est que nous n’avons pas de taxes sur les alcools. Dans le cas de

Délices Métisses, cela ne change rien car il n’y a pas d’alcool dans les préparations.




« C’est quelque chose qui nous manquait, à la gamme,
d’avoir une préparation pour rhums »

Depuis quand commercialisez-vous les produits Délices Métisses et qu’est-ce qui vous a plu dans ces produits ?

Nous les commercialisons depuis presque deux ans, depuis notre rencontre au Rhum Fest de Marseille. Ce qui nous a plu : la présentation, c’est très bien présenté. Les produits sont très bons. Nous avons goûté les macérations et nous avons aimé. C’est quelque chose qui nous manquait, à la gamme, d’avoir une préparation pour rhums. Et plutôt que de vendre un simple sachet d’épices, nous préférons vendre des préparations beaucoup plus élaborées, beaucoup plus travaillées.


Quel est le retour de la clientèle ?
Les clients trouvent les recettes originales et très très bien faites ! Chacun y trouve son bonheur. Plutôt que d’essayer de faire des rhums arrangés souvent peu équilibrés, cela permet d’avoir une préparation toute faite nettement plus aboutie.


A découvrir donc Chez Cave Passion

C/ St Jordi,22
AD200 Pas de la Casa


Propos recueillis par Stéphanie Chauvin (Agence Pocéo)





Rencontre avec Yann PERNOT et Marion, 

V and B Chalon-sur-Saône

 Bourgogne-Franche-Comté (71)



« Nous avons un vrai côté épicurien. Nous travaillons les produits que nous aimons.
Travailler des produits pour faire du volume à tout prix, cela n’a pas

d’intérêt chez nous. »

Yann PERNOT, co-gérant du V and B de Chalon-sur-Saône,a toujours eu l’esprit d’entreprise et l’envie de transmettre son goût pour les spiritueux. Entouré d’une équipe dynamique, il nous présente les spécificités de son V and B avec Marion, jeune salariée qui met en avant les produits Délices Métisses dans le magasin.



Quel est votre parcours ?


Yann : J’ai 38 ans, je suis marié et j’ai deux enfants. Je suis marié. Ma femme Paule, est aussi co-gérante du V and B de Chalon-sur-Saône.


Après des études de commerce sur Lyon, option création d’entreprise, j’ai fait huit ans de grande distribution dans la bière sous la brasserie Kronenbourg avec plusieurs postes. C’est là que j’ai rencontré ma femme puisqu’elle était aussi commerciale pour Kronenbourg. Nous avions un secteur mitoyen. 


Dès le début de mon parcours, je souhaitais effectuer une création ou reprise d’entreprise. J’ai donc ensuite cherché à monter une société. Le but était de pouvoir créer une structure avec un concept existant et de ne pas partir dans l’inconnu. Nous étions jeunes.

J’ai découvert l’enseigne V and B en Bretagne, ma femme est originaire de Bretagne. Je suis resté comme un gamin devant cette enseigne. Etant amateur de spiritueux, je faisais mes cocktails

depuis quelques années. Selon moi, c’était le bon concept et un concept plutôt gagnant.

En se renseignant, nous avons appris que les V and B étaient en pleine expansion et que cela n’était pas très développé dans l’Est de la France. De fil en aiguille, notre projet s’est réalisé. Nous avons mis quatre ans à monter le magasin du V and B de Chalon-sur-Saône.

Cela fait cinq ans que nous existons à présent. 

Nous avons ouvert le 27 Novembre 2014.


Marion : J’ai 26 ans, j’ai fait des études de Lettres et de
Droit. Mon conjoint travaillait pour Yann et Paule auparavant. Quant‘ à moi, je faisais quelques extras pour les soirées. J’ai continué et la question s’est posée de savoir si je souhaitais rester ou pas. Et ma réponse a été « oui,je reste » !

J’ai été prise par le virus de la bière et des spiritueux. J’ai eu l’envie de rester. Concept génial, ambiance géniale ! Cela fait un an que je travaille ici.

Notre lieu est un lieu de partage et de convivialité avant tout. Nous avons un concept bar After Work. Nous avons un vrai côté épicurien. Nous travaillons les produits que nous aimons. Travailler
des produits pour faire du volume à tout prix, cela n’a pas d’intérêt chez nous.

" Nous avons découvert
Délices Métisses au
Rhum Fest à Paris !"

Marion, vous présentez Délices Métisses auprès des clients ?


Marion : Oui, j’étais là durant le salon où nous les avons découverts. Nous avons goûté, nous avons trouvé cela super ! Et je me suis occupée de la réception des produits, de leur mise en avant ainsi que de leur présentation auprès des clients. Nous les avons découverts au Rhum Fest à Paris.



"Depuis 5 ans nous travaillons beaucoup la gamme des spiritueux"

La particularité du VandB de Châlon sur Saône ?


Yann : La force du réseau V and B, c’est que nous sommes nombreux à être des indépendants. Il y a 30 magasins intégrés et 175 magasins indépendants environ avec des patrons indépendants.

Nous avons une certaine flexibilité. Nous pouvons travailler aussi en local et en fonction de nos affinités. Nous, nos préférences depuis le départ, en lien avec mon parcours, ce sont la bière et

les spiritueux. La bière, organiquement, c’est ce que nous travaillons le plus, avec aussi les spiritueux.

Depuis 5 ans, on travaille beaucoup la gamme des spiritueux. Nous travaillons également beaucoup notre relation avec la clientèle qui y est liée. Aujourd’hui, je pense que nous sommes le magasin avec le plus de références dans le réseau et donc forcément cette clientèle spécialisée est présente dans notre magasin de Chalon-sur-Saône.


"Les clients trouvent que les produits Délices Métisses sont bons et très gourmands"

La réaction de la clientèle est positive car nous cultivons l’aspect nouveauté depuis cinq ans. Le format préparation pour Rhum par exemple était un format déjà existant.

Cette fois, avec Délices Métisses, le but était d’avoir quelque chose de plus qualitatif, déshydraté certes, mais présenté joliment avec un côté artisanal sympa. Visuellement, cela plaît bien et Marion a effectué une chouette mise en avant.

Les clients trouvent que les produits Délices Métisses sont bons et très gourmands. Ils attisent la curiosité parce qu’ils sont bien présentés. Les clients savent que chez nous, ils vont trouver le conseil et qu’ils vont pouvoir goûter.


« Nous avons installé à présent sept grands bocaux Délices Métisses de trois litres au bar. Nous pouvons maintenant faire goûter beaucoup plus facilement, cela démocratise. »


Dans un premier temps fait découvrir trois échantillons Délices Métisses déjà macérés et ce sont ces trois premiers parfums qui ont été vendus au départ. Faire goûter rassure sur un nouveau

produit. Nous avons installé à présent sept grands bocaux Délices Métisses de 3 Litres au bar. Nous pouvons maintenant faire goûter beaucoup plus facilement, cela démocratise.

Quels sont les parfums qui fonctionnent le mieux d’emblée ?
Marion : Délices Métisses avait préparé pour nous le « Fruits
Rouges/Hibiscus », le « Mangue/Ananas » et le « Menthe
douce/Combawa ». Maintenant que nous avons le bar, sept différentsparfums ont été ajoutés en dégustation, notamment le « Poivre/Piment »,plus spécifique, qui plaît énormément, ou encore le « Coco » et « l’Exotique ».





Propos recueillis par Stéphanie Chauvin (Agence Pocéo)

Rencontre avec Anthony Joly, gérant d' Ivresse des sens, caviste à domicile dans les

 Hauts de France (62)

 "Les gens sont relativement sensibles aux 
produits, tels que ceux de Délices Métisses. Ils aiment retrouver des choses
simples. Proposer de l’artisanal fait la différence. Dernièrement il y a eu des semaines où j'ai vendu plus de 150 bouteilles"



Tous les chemins mènent au rhum;-)

Anthony JOLY est caviste à domicile et réside à Enquin-lez-Guinegatte dans le département du Pas-de-Calais. Ivresse des Sens, son entreprise permet une dégustation décontractée et s’invite régulièrement dans
les Salons. Les produits Délices Métisses ont grandement participé à la présence d’Anthony sur différents terrains. Contact convivial avec le client, décoration bien pensée et bonne humeur, une manière de procéder qui plaît au client


Pourquoi avez-vous créé Ivresse des Sens ?

C'est une activité que j'ai commencé il y deux ans et demi, suite à un licenciement économique. Je travaillais dans une entreprise qui a eu des difficultés financières. De ce fait, j’ai profité d’un plan de sauvegarde de l’emploi pour sortir de l’entreprise et mener l’aventure de moi-même. J'ai vraiment souhaité reprendre le principe de dégustation à domicile car j’ai la chance d’avoir une clientèle dans mon secteur. Je suis basé du côté de Béthune dans le Nord Pas de Calais. Le secteur où je travaille, c’est principalement Bethune, Lens, Lille et ensuite la Côte d’Opale, Calais, Boulogne, Dunkerque, tout en haut.

J'ai eu la chance d'avoir au départ quelques partenaires dans les vins, principalement dans le sud-ouest, le Languedoc-Roussillon. L’idée aussi est de présenter des vins que l’on ne trouvepas ici facilement, de surprendre les clients.

La force du caviste à domicile, c’est de pouvoir faire goûter les gens chez eux. Ils sont détendus dans ce cas,
ils n’ont pas besoin de reprendre la route par la suite. C’est une dégustation qui dure généralement entre une demi-heure et trois-quarts d’heure dans un climat plutôt propice. Il y a des clients qui sont habitués et recommandent régulièrement.


Un ami m'a offert une bouteille de Délices Métisses


Je cherchais à ce moment-là un rhum arrangé et je n’avais pas forcément imaginé en proposer sous la forme d’une jolie bouteille. J’ai goûté et apprécié. Au départ, j’ai simplement demandé les tarifs à Sonia et je me suis dit pourquoi pas, un jour…On m’a relancé quelques mois après et je me suis décidé à travailler avec Délices Métisses.




Dans les périodes estivales, on vend, en quelques heures, plus de cent bouteilles sur certains marchés près de la côte.


Les gens sont en vacances et sont là pour se faire plaisir. Ils repartent avec un sourire. En Septembre, cela a démarré tranquillement avec une foire commerciale importante dans notre secteur et après de Octobre à Décembre, tous les Week-end ont été pris.


Comment cela a commencé avec les produits de Délices Métisses au niveau de la vente ?

Dernièrement, il y a eu des semaines où j’ai vendu plus de 150 bouteilles! J’ai commencé par proposer le produit à ma clientèle.

"J'ai constaté la force du produit Délices Métisses sur les salons, c’est un produit qui passe bien quand il est mis en valeur"

Ensuite, je me suis dit « tiens, je vais faire un salon ». J’ai constaté la force du produit sur les salons, c’est un produit qui passe bien car il est mis en valeur. J’ai joué la carte de la bouteille sans forcément donner d’indications aux passants. J’ai souhaité attiser leur curiosité afin qu’ils viennent vers moi et afin de pouvoir

facilement proposer une dégustation.
Cela m'a incité à participer à d’autres salons. Je n’en faisais pas autant avant, c’est Délices Métisses qui
m’a poussé à travailler dans les salons ! Avant de connaître cette entreprise, je faisais deux à trois salons par an. Aujourd’hui, à l’inverse, je suis pris pratiquement tous les week-ends, à part deux ou trois. Je suis blindé !!

Il y a une vraie demande. 

A présent, j'ai deux casquettes. Dans un premier temps, le caviste à domicile et dans un second temps, je suis plutôt connu comme celui qui propose des préparations pour rhums arrangés ! Cela a pris effectivement une ampleur que moi-même je n’imaginais pas. C’est comme si j’avais une double activité, d’ailleurs j’essaie de scinder les deux.

La vente des produits Délices Métisses devient plus qu’un complément de revenus. Il faut aussi forcément se
donner du mal pour que cela marche. Je vais sur des salons, je travaille donc les week-ends. Cela fait partie du jeu et permet aussi d’avoir des nouveaux clients dans le vin. Certains se rendent compte sur ma page Facebook de mes deux activités. L’activité liée à Délices Métisses permet aussi d’alimenter mon activité principale finalement.

Sur votre page Facebook, j'ai observé que vous mettiez bien en valeur les produits sur les marchés et salons, vous avez toujours une belle présentation


Oui, je passe toujours une heure, une heure et demie à préparer ma table. J’accorde de l’importance au détail. 
C'est un produit joli sur une publication. J’ai toujours un étal qui est complet, j’emmène toujours plus de bouteilles que je ne dois en vendre. On essaie toujours de faire une déco qui permet d’amener le client vers nous.

 

"Cela reste aussi un métier de vendre, mais il est vrai qu’un beau produit facilite. Il faut proposer la dégustation et le produit avec passion."

Le côté artisanal plaît ?

Absolument, c’est quelque chose que je mets en valeur.
Moi, je joue beaucoup avec la bouteille. Quand j’ai un client en face de moi, je la retourne. Cela étonne
toujours les gens. J’explique que cela est fait avec des épices, des sucres. C’est aussi très instructif pour moi qui aie aussi été étonné de la qualité 100% artisanale. Ils font vraiment tout cela à la main, notamment le glaçage.  Les gens sont relativement sensibles à ce genre de produits. Ils aiment retrouver les choses simples. Proposer de l’artisanal fait la différence.

Tous les chemins mènent au Rhum » alors, comme vous l’affichez ?


Ah, ah, oui ! Cette plaque une personne me l’a offerte en camping.
Le rhum permet effectivement de réunir ! 


En vacances, j'ai rencontré des personnes avec qui j’ai bu une bouteille Délices Métisses, macérée cette fois-ci.
Il s'avère que c’était des amateurs de rhum arrangé. Forcément, cela a été l’occasion de déguster ensemble et ils sont repartis en m’offrant cette petite plaque. Je me suis dit « c’est génial » et effectivement, parfois, les gens s’arrêtent pour prendre une photo de la plaque. Cela fait sourire les gens et fait partie de la belle déco du stand ! ;-)


Propos recueillis par Stéphanie Chauvin (Pocéo)

Rencontre avec Anthony Blot, gérant du Chai d4nthon à Vitré (35)

« Nous
sommes une bonne équipe dynamique avec des produits qui nous correspondent, dont
ceux de Délices Métisses. »

Racontez-nous votre parcours !

Je suis issu de la restauration, j’ai fait une formation pour être serveur. A l’époque, il fallait au minimum un BEP serveur pour pouvoir ensuite faire une mention complémentaire « sommellerie ». Ce que j’ai réalisé. Ensuite, j’ai travaillé dans la région de Vitré. Puis, je suis parti en Angleterre pendant deux ans pour exercer mon métier avec mon épouse. Nous sommes revenus en 99 pour s’installer.

On est revenu plus précisément d’Angleterre espérant s’installer à Denver dans le Colorado. Cela ne s’est finalement pas fait car obtenir la green card était assez compliqué à l’époque. Nous nous sommes donc plutôt installés en France, à Vitré. J’ai trouvé un poste de sommelier au Chai du Barbu, chez mes anciens patrons. J’ai développé le magasin et au bout de trois ans, en 2002, j’ai acheté le magasin. J’ai fait une proposition d’achat et on a acheté en Novembre 2002 précisément.

J’ai employé un premier salarié en 2004 et nous sommes restés une douzaine d’années environ au Forum de
la Trémoille, où d’ailleurs j’ai rencontré Sonia Martin de Délices Métisses. Nous avions des locaux un peu petits avec une réserve qui n’était pas sur place. Nous avons eu l’opportunité d’acheter un terrain, Boulevard de Laval, afin de s’agrandir. Je souhaitais venir Boulevard de Laval car je trouvais que c’était un boulevard très dynamique, il y a beaucoup de gens à passer chaque jour.


Nous nous sommes donc développés. Nous sommes arrivés ici en Mars 2016, nous étions cinq dont mon
épouse et moi. Aujourd’hui, trois ans et demi après, nous sommes treize.


« Notre fierté a toujours été de créer de l’emploi »

Il y a donc eu un bon développement effectivement, notamment grâce à ce
changement d’adresse ?

C’est vrai que la capacité de clients a été croissante. Elle l’est encore aujourd’hui. Nous sommes une bonne équipe dynamique avec des produits qui nous correspondent, dont ceux de Délices Métisses.
Nous souhaitons rester à une échelle humaine, nous ne sommes pas une grande surface du vin. Nous sommes de vrais indépendants et nous choisissons nos produits. Il nous fallait une boutique plus grande et surtout un dépôt sur place. Aujourd’hui, notre force est d’avoir tout sur place donc nous sommes très réactifs. Nous avons développés le bar. Nous avions un petit bar au forum, ouvert dans un deuxième temps, au bout de 6-7 ans. Notre autre priorité ici c’était la cave, et nous avons aussi développés le bar en parallèle face à la demande croissante. Nous avons aussi ouvert une salle de dégustation qui sert de salle privée qu’on peut louer pour des séminaires ou le week-end.

"La particularité de Délices Métisses ? Ce sont des locaux qui effectuent des
préparations de Rhum. Ce n’est pas commun. »

Quand avez- vous commencé à travailler avec Délices Métisses ?

Au démarrage. Nous sommes dans leur projet comme client depuis le début. Il y a le côté esthétique
du produit, c’est vrai, mais aussi la qualité. En plus, ce sont des gens
formidables. Cela correspond bien à mon esprit. Nous avons bien avancé et nous
avons été longtemps, comme disait Sonia « leur caviste Numéro 1 en terme
de ventes ».


Offrir leurs produits, c’est super mais moi je trouvais qu’il manquait ce côté où les gens pouvaient boire directement dans le week-end, car il faut attendre la macération durant 3
semaines, 1 mois… J’ai eu l’idée de remplir des bouteilles.
Un jour, j’ai demandé à ce que Délices Métisses dépose chez moi une centaine de bouteilles. On les a
remplies et je les ai un peu oubliées. J’ai continué à vendre le produit de
base en parallèle. 3-4 mois plus tard, j’ai ressorti les bouteilles et les ai
mises à la vente.

Nous avons trouvé que cette manière-là était aussi une super idée car cela permettait au client de
choisir un produit fini, qu’il peut consommer tout de suite. Il peut aussi
garder le produit du début, c’est-à-dire garder l’esthétisme avant tout.
Aujourd’hui, nous sommes
toujours contents de travailler avec Délices Métisses.

Qu’est ce qui plaît selon vous au niveau du produit ?

"Le produit est très agréable et surtout local. Pour nous, cela est une fierté car nous travaillons beaucoup avec des produits locaux, du terroir. La particularité de Délices Métisses,
ce sont des locaux qui effectuent des préparations de Rhum. Ce n’est pas commun. Le produit a encore
beaucoup d’avenir. Ils ont aussi fait par la suite des préparations pour
Vodkas. Nous sommes très satisfaits de ce qu’ils font".


 Propos recueillis par Stéphanie chauvin

Ligne de fleurs icône

Professionnels ? Nous avons une page dédiée pour tous vos achats

Afin de faciliter et surtout de sécuriser vos achats, nous avons constitué une plateforme dédiée à vous, professionnels. Lorsque vous vous rendez dans l'espace "Professionnels", un mot-de-passe vous est demandé pour accéder à cette partie du site. Pour l'obtenir, contactez nous par e-mail à l'aide du formulaire ci-dessous ou par téléphone. 


Une fois votre e-mail validé par nos équipes commerciales,  vous pourrez ainsi profiter des offres pro et passer commande en toute sérénité.

288 rue du radar, Parc Artisanal du Radar

17220 Ste Soulle

0780359020

delicesmetisses@aol.com                                                   

Copyright 2018   |    Délices Métisses   |   Tous droits réservés   |   Mentions légales